Les juifs éthiopiens en Israël : le Sigd

Publié le 16 novembre 2020

Les juifs éthiopiens se rassembleront aujourd’hui à Jérusalem pour commémorer le Sigd, une fête qui implique le jeûne, la prière et des lectures bibliques. Le festival éthiopien Sigd, qui a lieu le 29 Cheshvan, est un festival spécifique à la communauté juive éthiopienne, Beta Yisrael. Il a été désigné par la Knesset comme un jour férié officiel en 2008.

La signification de la fête

Le mot « Sigd » signifie en Amharique « prostration », et sa racine (s-g-d) se retrouve dans Mesggid, prosternation, et par extension synagogue, ou Temple, ce qui constitue une indication claire de son association à Jérusalem et la centralité de celle-ci dans la vie juive et les rituels. Le Sigd est leur célébration du don de la loi.

Cette année, les célébrations seront limitées car nous continuons à lutter contre la COVID-19 et à pratiquer la distanciation sociale.

Alyah des juifs éthiopiens

Cependant, en ces temps difficiles, nous voyons aussi la lumière – le gouvernement d’Israël a approuvé l’alyah de 2.000 juifs éthiopiens d’ici le printemps 2021. Le Keren Hayessod soutient ces efforts pour réunir davantage de familles, ici en Israël.

Accueil