Hackaton féminin du JCT

Publié le 18 juillet 2021

Détection automatique d’une chute d’un senior grâce au traitement d’image*

Hackathon (Jerusalem College of Technology)

Hackathon (Jerusalem College of Technology)

Le 01 juin 2021 par Israël Science Info desk

En Israël, près de 25% des personnes âgées vivent seules (JPost), ce qui entraîne des situations potentiellement mortelles lorsqu’une d’elle tombe et a besoin d’une assistance immédiate. Pour résoudre ce problème, un groupe de jeunes filles religieuses participant au 4e hackathon annuel des femmes du Jerusalem College of Technology Lev Tech Entrepreneurship Center a développé une solution innovante qui a remporté le concours. Le groupe gagnant a conçu une technologie de vision par ordinateur pour détecter lorsqu’une personne âgée tombe, puis alerte immédiatement son contact d’urgence. Ce défi a été lancé par Rafael Advanced Defence Systems pour permettre aux femmes de trouver des moyens d’aider le plus grand nombre de personnes âgées en utilisant le traitement d’image.

Bien que la technologie mobile existe pour que les personnes âgées puissent passer des appels à l’aide d’urgence, elles sont parfois incapables d’appuyer sur le bouton nécessaire pour passer l’appel. Cette technologie détecte une chute dès le début et alerte la personne appropriée. «Ces femmes qui participent au hackathon sont vraiment incroyables. Chaque année, nous sommes de plus en plus impressionnés par l’innovation et l’exécution. Nous sommes ravis de les inviter à poursuivre ces merveilleuses idées et à les transformer en solutions grâce à notre programme d’accélération », a déclaré Orlee Guttman, cofondatrice du LevTech Entrepreneurship Center.

Plus de 130 étudiantes des campus féminins Tal, Tvuna et Lustig du Jerusalem College of Technology (JCT), composées d’étudiantes religieuses et ultra-orthodoxes, ont participé à ce hackathon de 44 heures, qui s’est achevé vendredi dernier.

Hackathon (Jerusalem College of Technology)

Arrivant à la deuxième place du hackathon, un groupe a répondu à un défi lancé par Intel pour résoudre les problèmes de stationnement en se concentrant sur trois problèmes : le matériel coûteux et compliqué utilisé par les parkings (capteurs), l’expérience négative lors de la recherche d’une place, et la perte financière pour les parcs de stationnement lorsque les places restent vacantes. Au lieu d’utiliser des capteurs coûteux, le groupe a développé un logiciel qui peut facilement informer les propriétaires de parkings de la disponibilité des places de stationnement dans leurs parkings.

Violence domestique, harcèlement scolaire, malentendants

Le hackathon comprenait également des solutions pour détecter un signal manuel utilisé pour les personnes en détresse suite à la violence domestique, l’analyse des données pour prévenir le harcèlement dans les écoles et un appareil portable pour les malentendants qui vibre en cas de roquette ou de sirène à Jérusalem. Ils peuvent ensuite utiliser ces informations pour informer les conducteurs du meilleur endroit pour se garer, ce qui améliore considérablement leur expérience de stationnement. Le groupe a également eu l’idée d’utiliser les places de parking inutilisées pour projeter des publicités et des messages personnels aux clients.

Un projet qui a également utilisé le traitement d’image pour détecter un symbole de main universel spécialement conçu pour les personnes victimes de violence conjugale s’est terminé à la troisième place. En réponse à une augmentation de la violence conjugale au cours de la pandémie, en avril 2020, la Fondation canadienne des femmes a créé un symbole international de main pour quelqu’un qui se sent menacé mais qui n’a peut-être pas de contact régulier avec le monde extérieur pour le signaler.

L’objectif de la technologie serait d’être placée sur des caméras dans des lieux publics et lorsque quelqu’un fait signe au symbole, il est capté sur des images de la caméra et alerte les autorités. «Nous voulions créer quelque chose qui aiderait les gens et nous pensions que la violence domestique est un problème si dévastateur dans le monde entier, et nous connaissons tous quelqu’un qui a vécu quelque chose comme ça. Nous avons pensé qu’au lieu de détecter la violence, nous pouvions détecter quelqu’un en détresse. Cela peut faire une réelle différence », a déclaré Mimi Meyer, membre de l’équipe.

Un défi lancé par Amdocs

Lors du hackathon une solution en réponse à un défi présenté par Amdocs a été développée : un logiciel pour prévenir le harcèlement à l’école avant qu’il ne commence. Le programme pose aux étudiants une question simple chaque mois : «Qui sont vos amis ?». «De nombreux comportements de détresse suscités par des brimades à l’école (médicaments, dépression, suicide…) sont découverts trop tard. En analysant régulièrement ces données, on peut suivre la situation sociale des élèves et comprendre ce qui se passe avant que cela ne devienne incontrôlable », a déclaré Chana Leah Silverberg, membre de l’équipe. En réponse à la guerre la plus récente entre Israël et le Hamas, où les Israéliens couraient régulièrement pour trouver des abris anti-bombes, un bracelet électronique a également été développé pour les malentendants qui vibre lorsqu’il détecte une sirène de roquette. La technologie est suffisamment intelligente pour se différencier des autres alarmes ou des sons similaires. Les juges chargés d’évaluer les solutions technologiques proposées étaient le Dr Shay Fleishon, PDG de la société BioJerusalem de l’Autorité de développement de Jérusalem ; Galia Kut, entrepreneur et investisseur ; Klony Lieberman, vice-président de la R&D chez Sixdof Space ; Danna Hochstein Mann, directrice du capital-risque et de l’innovation et directrice fondatrice d’ALYNovation ; et Raissa Hacohen, associée chez HUR.

Première ! Un hackathon en binôme sur 2 campus

Cette année, le hackathon a fonctionné en binôme avec la plupart des étudiants sur deux campus différents, l’un à Jérusalem, l’autre à Ramat Gan, d’autres participant à distance depuis tout Israël. C’est l’exemple le plus récent de l’autonomisation des religieuses et de la rupture du plafond de verre de l’ingénierie avec des expériences pratiques indispensables. Le JCT forme près de 20% de toutes les femmes qui étudient l’informatique en Israël. Après le hackathon, les étudiantes peuvent entrer au LevTech Lab Pre-Accelerator pour développer leurs solutions ou créer leurs propres start-ups. «Une quantité incroyable de créativité et de force mentale a été démontrée lors de ce hackathon. Les femmes ont abordé les différents défis posés avec un haut niveau d’innovation et de professionnalisme », a déclaré le Dr Fleishon.

Créé en 1969, le JCT est l’une des institutions universitaires les plus prestigieuses et uniques d’Israël, avec un accent sur la science et la technologie. Le JCT fournit des diplômés professionnels hautement qualifiés à l’industrie de la haute technologie en Israël et dans le monde. Le Jerusalem College of Technology est la seule institution d’enseignement supérieur engagée à fournir un enseignement universitaire de la plus haute qualité à divers segments de la société israélienne qui, autrement, n’auraient pas eu l’occasion d’étudier dans ces domaines. Le JCT propose des programmes exclusifs développés spécifiquement pour les hommes et les femmes Haredim (ultra-orthodoxes) et pour d’autres populations.

Traduit et adapté par Esther Amar pour Israël Science Info

*source : https://www.israelscienceinfo.com/hightech/hackathon-feminin-du-jct-detection-automatique-dune-chute-dun-senior-grace-au-traitement-dimage/

Accueil