Publié le 31 août 2021

Camps d’été pour les enfants du Sud sous le feu des roquettes

5781, une année d’angoisses pour tous les enfants du Sud en Israël

1 enfant sur 3 traumatisé par les tirs de roquettes !

En plus des centres de résiliences qui fonctionnent toute l’année, des camps d’été sont organisés pour les jeunes habitants du Sud d’Israël.

Plus de 100 enfants remercient les donateurs du Keren Hayessod pour les bons moments qu’ils ont pu passer dans un camp d’été unique en son genre.

  • Le but de ce camp de vacances est d’atténuer les graves traumatismes et l’anxiété auxquels ces enfants ont été confrontés au fil des ans.

Tout est pensé pour leur apporter la joie et la légèreté qu’ils devraient avoir à leur âge : jeux en piscine, visites dépaysantes telles que le safari d’Israël, activités ludiques dans des parcs d’attractions, des parcours de cordes et plus encore.

Ils bénéficient également d’activités thérapeutiques et d’activités visant à soulager les tensions.

  • Des représentants du Keren Hayessod qui ont visité le camp cet été ont été particulièrement touchés par une rencontre avec trois frères, Yitzhak, Yedidya et Nerihya Tamano, vivant à Be’er Sheva, la plus grande ville de la région du Néguev. En mai dernier, leur maison, frappée par une roquette, a été complètement détruite. Heureusement, leur mère avait été assez rapide pour emmener la famille dans leur abri anti-bombes.

Le traumatisme associé à ce type d’expérience est immense, et c’est pour des enfants comme ces trois frères que le camp est organisé chaque année.

  • Le programme est organisé en partenariat avec l’Agence juive pour Israël, NATAL et le Centre de résilience de Sderot, un autre projet soutenu par le Keren Hayessod.

Le soutien des donateurs internationaux au camp rappelle aux enfants, à leurs familles et à leurs communautés qu’ils ne sont pas seuls. Plusieurs programmes aident ces familles toujours victimes aujourd’hui des tirs de roquettes et des ballons incendiaires : les camps d’été, les abris mobiles, les centres de résilience, des logements, des accompagnements, des aides financières ponctuelles suite à un acte terroriste …

En 5782, continuons à aider ces enfants, nos enfants !

Faites un don pour leur redonner leur part d’enfance. Financez ces programmes !

Les enfants et leurs familles, qui ont subi des dommages physiques ou mentaux à la suite de tirs de roquettes ou d’engins incendiaires provenant de la bande de Gaza, sont officiellement reconnus par le gouvernement israélien comme des victimes du terrorisme. Ils viennent des villes de Sderot, Ashkelon, Be’er Sheva et Rahat.

Accueil