Les enfants qui vivent sous la menace des tirs de roquettes ont besoin de répit

Les enfants du Sud d’Israël, qui vivent sous la menace des tirs de roquettes et des lâchers de ballons incendiaires depuis Gaza, ont besoin de  retrouver un peu de l’insouciance à laquelle ils ont droit pendant les vacances.

Une étude clinique récente montre que 40% des enfants de la région souffrent de symptômes d’anxiété, de peur et de SSPT (syndrome de stress post-traumatique).

Ces enfants sont vulnérables. Vous pouvez les aider en leur offrant un séjour en camps d’été récréatif, des camps de « répit », en dehors de cette zone frontalière, dans un environnement sûr et structuré.

Le Keren Hayessod et le Fonds pour les victimes de la terreur (FVOT) organisent 3 camps de « répit » chaque été qui accueillent chacun 200 enfants.